Réveillon Saltimbanques

« Une douce et sage folie »

Voila les mots que nous avions en tête lors de ces 4 jours de camp pour les «  Saltimbanques ».

C’est la quatrième colonie que l’association de Perseigne organise pour des jeunes porteurs de handicaps, les « Saltimbanques » semblent bien installés pour continuer leurs voyages d’années en années.

« Douce et sage folie » parce que préparer un camp en dix jours ; suite à l’autorisation tardive des ACM (accueils collectifs de mineurs) il fallait être fou pour dire oui !

  • Ils sont 15 jeunes à avoir dit OUI !
  • Ils sont 15 animateurs et beaucoup du Pole jeunes à avoir dit OUI !
  • Ils sont 4 en cuisine et au ménage à avoir dit OUI !
  • Elles sont 2 à la direction à avoir dit OUI !
Les saltimbanques et la banquise

Oui à quoi ?

  • A avoir la responsabilité d’un jeune 24h /24 . Nous fonctionnons en binôme, tout se passe comme si le jeune était un ami, le but est de passer ce temps de vacances ensemble en créant une belle relation adapté les uns aux autres.
  • A participer aux multiples activités proposées : jouer, se balader en foret, d’aller à la ferme. Faire des activités manuelles et préparer des spectacles.
  • A danser, chanter toute la journée.
  • A participer aux ateliers cuisine et autres services.

Oui pour vivre en groupe et former une belle équipe qui se serre les coudes dans les petits moments plus difficiles et pour affronter le froid.

« Vous auriez voulu être ailleurs » questions posées aux animateurs à la fin du séjour.

Réponse unanime : « NON ».

Ces quatre jours ont été un temps de vie intense, un temps de joie, un temps de rencontres, de générosité, de créativité, de folie , de joie dont nous avions tous besoin. A peine arriver cette belle équipe à transformer la salle d’activité en banquise ! et en route pour la danse des pingouins, l’hymne crée sur mesure et des costumes tous sympa. Au programme : des ateliers, des balades, des grands jeux, des veillées.

Une fête du réveillon qui a commencé à 18 H par une procession aux flambeaux pour un temps près du feu de camp puis un banquet sur la banquise ou les spectacles de qualité se sont enchainés.

Oh oui il en fallait de la folie pour inventer des jeux , inventer les paroles des chants, s’adapter à nos vacanciers.

MERCI aux animateurs pour leur sens des responsabilités, pour leurs investissements à tout donner le jour et la nuit ! Leur générosité et leur joie.

Quelle belle mission que d’offrir ce temps de vacances pour les familles et pour les jeunes.

Que 2021 nous permette de garder vivante cette « sainte folie » d’avoir envie de « vivre ensemble » d’autres camps qui nous dépouillent, qui nous font grandir, qui fortifient nos amitiés, qui nous donnent des souvenirs uniques !

Vivement les prochaines aventures simples et vraies. Que la vierge de Notre Dame de Perseigne continue de veiller sur ces enfants lors des temps de vacances.

Les saltimbanques vous donnent rendez-vous fin aout 2021. 

 

 

Les animateurs

Témoignages 

Quoi de mieux que de passer la nouvelle année au service de ces  »exilés cachés » dont nous parle le pape François (n°98, Fratelli Tutti) ? 

C’est le choix de donner 5 jours de nos vacances pour se rendre disponible auprès de jeunes porteurs de handicaps.

Durant ce mini camp à la colonie Notre Dame de Perseigne, l’animateur passe son quotidien avec un jeune. Les binômes vont partager ensemble les repas, les jeux, les danses, les balades en forêt ou à la ferme, …

Ces jeunes nous remplissent de joie dans toutes les activités, ‘‘chaque instant était une pépite ! » (Soline, animatrice).

C’est donc tous ensemble que nous nous sommes plongés dans l’imaginaire de la banquise ! Plusieurs igloos ont vu le jour en quelques heures. On voyait se balader dans la colonie ici ours blanc, là des pingouins. Au repas nous nous régalions avec des îles flottantes ou des banquises.

Ce camp est maintenant terminé, et nous sommes rentrés chez nous chacun avec  »une joie authentique qui fait du bien pour commencer l’année » (Agnès, animatrice).

Chaque semaine, recevez toute l’actualité du diocèse
S'abonner à la web-lettre