Pastorale de la prison

Notre mission

L’aumônerie catholique est ce lieu et ce moyen, au sein de la prison, qui permet la rencontre de Jésus Christ, l’homme qui est le Fils de Dieu avec l’homme souffrant, l’homme blessé, l’homme jugé par les hommes ou en attente de jugement. L’aumônerie est un facilitateur pour que cette rencontre se réalise dans la plus grande liberté intérieure possible.

« Personnes détenues et membres des équipes d’aumônerie, c’est ensemble que nous sommes des chercheurs de Dieu qui nous précède dans chacune de nos rencontres. IL nous invite à reconnaître en toute personne détenue, à commencer par les plus oubliés leur dignité d’enfants de Dieu et à croire en un avenir possible pour chacun. L’aumônerie accueille chacun sans jugement sur la personne et sans a priori sur sa demande. Elle donne au pardon et à la réconciliation une place privilégiée. » (Orientations nationales, 2005)

Recevoir, accueillir les personnes détenues demande beaucoup d’empathie, d’écoute, d’humilité, de non – jugement pour poser une espérance même si le chemin sera long.

En septembre 2019 le Pape François invite ainsi les aumôniers : « Continuez à entrer dans les situations les plus difficiles avec la seule force du sourire et du cœur qui écoute… il est si important de ne pas laisser seul celui qui se sent seul ! » et, en novembre 2019, à « rendre présente la miséricorde du Père et à continuer leur ministère de l’Espérance. »

L’aumônerie catholique à la Maison d’Arrêt de Coulaines « les Croisettes » est à ce jour une équipe composée de trois aumôniers (deux diacres et un prêtre). Elle doit prendre le temps de prier, partager la Parole de Dieu avant toute chose et relire sa mission à travers cela.

Notre mission d’aumônier oscille bien souvent entre l’accompagnement spirituel, parfois psychologique aussi, et un rôle d’assistant social ou de visiteur de prison, car nous faisons l’objet de toutes sortes d demandes. Il nous faut les accueillir et ensuite les resituer à leur place. Ces demandes donnent parfois l’occasion d’aller plus loin dans l’intimité spirituelle de la personne et nous découvrons les profondeurs de la souffrance. Dans ces cas il nous faut être de ces passeurs d’espérance

Chaque fois que nous retournons dans ces lieux ou que nous y animons un partage d’Evangile ou célébrons le dimanche, nous savons que nous allons rencontrer le Christ qui est déjà là. Ceci nous oblige à être vigilant dans les échanges pour essayer de percevoir ce que « nous » dit le Christ à travers ce que « nous » dit la personne détenue de ce qu’elle est. La démarche exige beaucoup d’humilité de notre part pour accompagner la personne sur son propre chemin de vie personnel.

L’équipe des aumôniers n’est d’ailleurs pas seule ici. S’associent à leur mission de visite, présence et rencontre les « invités du dimanche » : des laïcs hommes et femmes agréés eux aussi par l’administration pénitentiaire qui, comme chrétiens, participent à tour de rôle aux célébrations (avec ou sans messe) et témoignent ainsi de leur foi.

Une même question nous habite les uns et les autres : quel témoignage donne du Christ et de l’amour du Père l’aumônerie catholique aux Croisettes ?

Ainsi, c’est solidairement l’équipe d’aumônerie et les visiteurs du dimanche qui tâchent de mettre en pratique l’évangile de saint Matthieu au chapitre 25, versets 31 à 46, tout particulièrement le verset 40 « Amen, je vous le dis: chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. »

L’équipe d’aumônerie
Le Mans le 27 Mai 2021

Contact

Chaque semaine, recevez toute l’actualité du diocèse
S'abonner à la web-lettre

Lutter contre la pédophilie

Victimes ou proches, l'Eglise vous écoute

Prendre contact