Moine et conseiller municipal

Père Jean-Philippe Duval à découvrir dans une interview audio de La Croix.

Comment concilier vie religieuse et vie publique ? 

Père Jean-Philippe Duval, moine depuis 43 ans à l’abbaye de Solesmes, est aussi conseiller municipal dans le village depuis 2014. Dans l’émission « Place des religions » de La Croix, nous découvrons sa vie entre prière et politique.

Lors de cet entretien, il raconte, non sans humour, comment cette « vocation » politique qu’il n’a pas choisie lui est « tombée dessus » quand le père abbé lui a demandé de prendre le relais du moine qui occupait ce poste. Car, l’abbaye, fondée il y a plus de 1 000 ans, est représentée au conseil municipal du village depuis 1855.

S’il prend au sérieux sa mission, il ne perd évidemment pas de vue sa vocation religieuse et ses obligations liées à la vie monastique rythmée par les offices de prière.

« Tous les citoyens ont le droit d’être représentés »

Vêtu de son habit de moine, le père Jean-Philippe Duval a principalement pour mission d’assister aux conseils municipaux. Il peut alors y donner son avis mais aussi proposer des idées. 

Il fait également partie de la commission des travaux (en lien avec sa mission au monastère) ainsi que de la commission de la communication. 

Père Jean-Philippe Duval (Solesmes)
Chaque semaine, recevez toute l’actualité du diocèse
S'abonner à la web-lettre