Message de Noël de Mgr Le Saux

Message de Noël 2020

Noël est célébré partout dans le monde par les croyants et les incroyants parce que la fête de Noël rejoint les aspirations les plus profondes du cœur de l’homme, l’aspiration à la bonté et à la paix, l’aspiration à l’authenticité et à la vérité. Il y a dans le cœur de tout homme une nostalgie de Dieu. Les chrétiens célèbrent la naissance de Jésus, ils reconnaissent en lui Dieu qui s’est fait homme. Il n’y a plus de distance entre lui et nous. Dieu se fait enfant sans défense pour vaincre notre orgueil et la violence qui parfois habite en nos cœurs. Dieu ne s’impose pas à nous, mais il sollicite notre liberté.

Nous célébrons Noël en cette période inédite, alors que le monde entier est confronté à l’épidémie de la Covid 19. Notre monde est traversé par l’inquiétude. Beaucoup de nos contemporains sont désorientés par la situation qui les entoure, angoissés par le défi de l’écologie mais aussi par l’émergence de la violence, la précarité et la pauvreté. Beaucoup ont peur de l’avenir. La crise sanitaire et ses conséquences viennent cristalliser tout cela. Nous avons été ramenés à notre vulnérabilité. La vulnérabilité des individus : nous pouvons être atteints. Le virus ne fait pas de distinction entre les personnes. La vulnérabilité du système économique mondial, la vulnérabilité de nos modes de vie. Les évènements nous imposent un temps d’arrêt qui peut être destructeur car il révèle nos failles, mais ce peut être aussi une chance pour une conversion.

Les temps que nous vivons sont décisifs : comment allons-nous sortir de cette période ? Serons-nous meilleurs ou pires ? Nous sommes interrogés sur nos priorités et  nos modes de vie. Allons-nous oser quelque chose de nouveau ? Nous ne pourrons plus revenir aux fausses sécurités, mais serons-nous capables de faire le point pour convenir de la meilleure façon de vivre ensemble sur la Terre ?

Cette crise nous révèle que l’individualisme comme mode d’organisation de la société est une erreur. Nous devons sortir du mythe de l’autosuffisance et de la toute puissance. Nous avons besoin les uns des autres. Je vous invite à laisser la lumière de Noël éclairer nos vies et  cette situation de crise qui nous affecte tous. Le récit de la nuit de Noël que nous lisons dans les églises, invite à ne pas avoir peur. Il annonce une grande joie pour tout le peuple et la paix pour tous les hommes que Dieu aime. Accueillons la joie véritable. La joie ne se réduit pas aux divertissements. La joie naît du renoncement à la superficialité qui ne peut produire que la tristesse. La joie naît de la relation à l’autre. C’est la joie de s’oublier soi-même parce que l’on aime et que l’on est aimé. Noël est une invitation à l’humilité. L’épidémie nous a ramenés à notre vulnérabilité. Nous devons renoncer à l’illusion de penser que nous pouvons tout maîtriser. La vulnérabilité humaine participe de la beauté et grandeur de l’homme. Dieu a choisi le chemin de la vulnérabilité et de la fragilité. Ce ne sont pas la science et la technique qui sauvent le monde, mais l’amour. Noël, c’est l’annonce de la paix. Nous ne pouvons pas répondre à la violence par la violence. Renonçons à la violence physique et à la violence verbale. C’est ensemble que nous devons construire l’avenir, pas les uns contre les autres, pas les uns avec les autres. Mais, à quoi sommes-nous prêts à renoncer pour le bien des autres ? Prenons soin les uns des autres.

+ Mgr Yves Le Sau
 Evêque du Mans

Mgr debout à côté du sapin de Noël
Chaque semaine, recevez toute l’actualité du diocèse
S'abonner à la web-lettre

Luttons contre les agressions sexuelles et la pédocriminalité

Victimes ou proches, l'Eglise vous écoute
Prendre contact