Le père Grégoire Cador, élu administrateur diocésain

Le samedi 27 août 2022, à la suite de l’installation de Mgr Yves Le Saux comme évêque
d’Annecy le 21 août, comme le prévoit le code de droit canonique les membres du collège des
consulteurs du diocèse du Mans ont élu le père Grégoire Cador, administrateur diocésain.
La prise de fonction est immédiate et perdurera jusqu’à l’arrivée d’un nouvel évêque.
Que l’Esprit Saint l’accompagne dans cette mission au service de notre diocèse.

P. Louis Lesacher, Doyen du collège des consulteurs

Né le 11/ 03 /1961 et ordonné prêtre le 26/06/1988 au Mans, Grégoire Cador était vicaire général depuis septembre 2019.
Il a été aumônier des lycées du Centre du Mans de 1987 à 1988, vicaire à La Flèche de 1988 à 1992, prêtre fidei-donum à Tokombéré dans le diocèse de Maroua-Mokolo (Cameroun) de 1992 à 2016, curé d’Allonnes-Arnage de 2017 à 2021 et accompagnateur de la pastorale des migrants.

La mission de l'administrateur

en attendant l’arrivée du nouvel évêque, est de soutenir la vitalité de l’Église diocésaine et de prendre les décisions quotidiennes, assisté notamment du collège des consulteurs, du chancelier, de l’économe diocésain, et du conseil qu’il peut mettre en place. Il le fait sans introduire d’innovation majeure, dans un principe de stabilité et de continuité avec les orientations pastorales du diocèse et les décisions précédemment prises par Mgr Yves Le Saux. Les services diocésains, les aumôneries et les paroisses continuent d’assurer leur mission.
L’administrateur a pratiquement tous les pouvoirs de l’évêque, sauf ceux qui excèdent la simple administration du diocèse. Il est tenu aux obligations de l’évêque diocésain. Il peut appeler aux ordres et instituer au lectorat et à l’acolytat ; il demande le cas échéant à un évêque de procéder à l’ordination. Tout comme un évêque, il administre un diocèse, est convoqué aux réunions des évêques de France ou de la province ecclésiastique, donne le sacrement de confirmation, donne toutes les dispenses et partage de plein droit l’assemblée des évêques où il vote.

Biographie

Le père Grégoire Cador est né à Solesmes en 1961, 10 ème d’une famille de onze enfants, il a passé sa jeunesse à l’ombre des abbayes de Solesmes et du sanctuaire de Notre Dame du Chêne. Le scoutisme reste inscrit profondément en lui (louveteau chez les scouts de France, scout chez les Europe, chef de troupe puis aumônier chez les SUF).
Il travaille dans la petite entreprise familiale de fabrication d’aliments du bétail.Au cours de ses tournées de minotier ambulant, le constat de la raréfaction progressive du clergé rural réveille en lui l’appel au sacerdoce inscrit depuis sa plus tendre enfance.
Envoyé au séminaire français et à l’université grégorienne à Rome par Mgr Alix, en 1980, il effectuera son service militaire comme coopérant au Nord-Cameroun.
Diacre en 1987, il effectue son stage au service de l’aumônerie des lycées du Mans et dans le cadre de la paroisse Saint Aldric.
Ordonné prêtre par Mgr Gilson en 1988 avec 5 autres confrères, il est au service de la paroisse de La Flèche pendant quatre ans puis envoyé comme prêtre Fidei-Donum à Tokombéré dans le diocèse de Maroua-Mokolo (Nord Cameroun).Là-bas, il partage la vie de « géants de la mission ad Gentes », et découvre d’authentiques maîtres spirituels en la personne des grands-prêtres de la religion traditionnelle africaine. L’expérience du partage hebdomadaire de la Parole de Dieu avec les catéchistes le marque profondément.
Avec l’ensemble de la population locale et notamment ses frères et amis musulmans, il porte la menace Boko-Haram.
La découverte de la figure sacerdotale de l’abbé Simon MPEKE (Baba Simon) dont il deviendra le postulateur de la cause en béatification, le conduit à approfondir la spiritualité évangélique de Charles de Foucauld et à intégrer la fraternité sacerdotale Jésus-Caritas.
En 2017, après son retour dans la Sarthe, Mgr Le Saux l’intègre à l’équipe du conseil du synode et lui confie les communautés d’Allonnes et d’Arnage ainsi que l’accompagnement de la pastorale des Migrants.
Depuis 2019 il était vicaire général du diocèse.

Précisions liturgiques

L’usage veut que, durant une période de vacance du siège épiscopal, la phrase « notre évêque N. » soit tout simplement omise et qu’on ne mentionne pas le nom d’un
administrateur diocésain temporaire.
En conséquence, à partir du dimanche 28 août, dans la prière eucharistique, on priera directement pour « l’ensemble des évêques ». Cela donnera :
• dans la prière eucharistique N° 1 : « en union avec ton serviteur notre Pape François,
l’ensemble des évêques, et tous ceux qui gardent fidèlement la foi catholique reçue des
Apôtres. »
• dans la prière eucharistique N° 2 : « Fais-la grandir dans ta charité avec le Pape
François, l’ensemble des évêques, et tous ceux qui ont la charge de ton peuple. »
• dans les prières eucharistique N° 3 et 4 : « le Pape François, l’ensemble des évêques,
les prêtres…. »

Cette période de vacance du siège épiscopal nous invite à prier pour celui qui nous sera donné comme évêque.

Dieu notre Père,

ton Fils Jésus a choisi lui-même les Apôtres
pour sanctifier ton peuple,
le conduire et lui annoncer l’Évangile.
Nous t’en prions,
accorde à notre Église diocésaine un pasteur doux et humble de cœur,
qui saura, à la lumière de l’Évangile nous guider dans la recherche de ta volonté
et nous accompagner dans notre mission de baptisés.

Prépare nos cœurs à accueillir
celui qui sera choisi comme évêque du Mans et successeur de saint Julien.

Nous te le demandons dans l’action de grâce,
par Jésus le Christ, notre Seigneur.
Amen

Chaque semaine, recevez toute l’actualité du diocèse
S'abonner à la web-lettre

Luttons contre les agressions sexuelles et la pédocriminalité

Victimes ou proches, l'Eglise vous écoute
Prendre contact