Le denier de l’Eglise en vérité

Le denier à quoi ça sert ?

Le denier est la principale ressource financière de l’Eglise catholique. C’est un don volontaire fait par les catholiques à leur diocèse, à l’image des premières communautés chrétiennes qui mettaient leurs biens en commun.

Votre don permet au diocèse du Mans de verser un traitement aux prêtres et religieux présents dans votre paroisse et dans le diocèse. Il permet aussi de recruter les laïcs salariés qui sont au service de la pastorale et du fonctionnement du diocèse. Avec vous, et grâce à votre don, nous pouvons vivre les missions de l’Eglise : célébrer, enseigner, pratiquer la charité. Cela se vit très concrètement avec

  • la célébration des messes,
  • les sacrements (plus de 2000 baptêmes et 400 mariages par an),
  • l’accueil des familles en deuils (plus de 3300 sépultures par an),
  • la formation et l’éducation des jeunes (camp vélo, école de prière, catéchisme, éveil à la foi, …),
  • les visites aux malades dans les hôpitaux et les maisons de retraite, l’accueil des migrants,

… et beaucoup d’autres choses encore.

Le denier, parce que je suis membre de l’Eglise catholique

Donner au denier c’est une démarche volontaire, nécessaire et responsable. Nécessaire parce que l’Eglise ne vit que du don des fidèles. Responsable parce que l’Eglise ne peut pas mener ses missions si ses membres ne se mobilisent pas pour lui en donner les moyens.

En donnant au denier vous marquez votre appartenance à la communauté chrétienne, qui vous accueille dans des moments importants de votre vie.

Je donne

 NB : Dans le respect de l’intention des donateurs, aucun don versé au denier ne sera utilisé pour financer le fonds de secours pour les victimes d’abus sexuels dans l’Eglise.

Où en sommes-nous en 2021 ?

A la fin du mois de novembre il reste à collecter le tiers des besoins annuels. Cela correspond à une somme de 350 000 €. Atteindre cet objectif est ambitieux, mais c’est possible parce que :

  • Le mois de décembre est le mois de la générosité, chaque année à cette période les dons sont nombreux,
  • Encore aujourd’hui, seulement 1 catholique pratiquant sur3 donne au denier ; il faut donc parler du denier,
  • Une disposition fiscale exceptionnelle permet de déduire de vos impôts 75% du montant de votre don, dans la limite de 554 € (et 66% au-delà)
  • Il n’y a pas de petit don, il n’y a que des dons généreux et Dieu sait multiplier les effets de votre générosité.
Chaque semaine, recevez toute l’actualité du diocèse
S'abonner à la web-lettre

Luttons contre les agressions sexuelles et la pédocriminalité

Victimes ou proches, l'Eglise vous écoute
Prendre contact