L’Avent

 

Début de la nouvelle année liturgique, l’Avent prépare la fête de Noël, où nous célébrons le Christ fait homme.

Le temps de l’Avent compte quatre dimanches avant Noël. Historiquement, nous savons que l’Avent a surtout pour but de tourner notre prière et nos cœurs vers ce que nous appelons  les «fins dernières», c’est-à-dire le retour du Christ, attendu par tous les chrétiens.

Aujourd’hui encore, l’Avent honore donc ces deux aspects :

  • Méditer sur le retour du Christ (les 2 premières semaines)
  • Préparer nos cœurs à célébrer Noël, du 15 au 24 décembre, en lisant les évangiles qui précèdent la naissance du Christ

 

Saint Jean-Baptiste

Saint Jean-Baptiste est un personnage clé de l’Avent puisque c’est lui qui appelle sans cesse le peuple à se convertir pour accueillir le Messie de Dieu.
En quelque sorte, il incarne bien l’esprit de l’Avent puisque c’est le prophète de l’attente par excellence : Il prépare les chemins du Seigneur, il montre l’agneau de Dieu, le Christ, qui vient dans le monde.

 

La Vierge Marie

La Vierge Marie tient aussi une place toute particulière. Qui d’autre mieux que Marie, dans l’attente de la naissance de son fils, peut montrer à l’Église, et donc à nous-mêmes, comment disposer nos cœurs à Le recevoir ?
Elle est la figure de l’attente et de la confiance en Dieu par excellence.

 

Des signes

Quelques « signes » liturgiques symbolisent notre attente : La couleur violette des ornements liturgiques, l’absence du « Gloria » à la messe du dimanche qui est le chant des anges dans la nuit de Noël et sera alors chanté à la veillée de Noël.

 

Nous convertir

Pendant l’Avent, nous sommes appelés à une conversion.
Dieu vient « chambouler » nos vies, comme il l’a fait pour Marie et Joseph qui avaient des projets, une vie bien réglée, une belle situation.
Ils ont préféré Dieu à toute autre chose.
C’est le témoignage que nous recevons pendant l’Avent.

Un peu d’Histoire

Ce mot “avent” vient du latin : Adventus. Dans le culte païen ce mot désignait le jour où l’on célébrait la venue d’un dieu dans son temple.
Il sera ensuite utilisé pour désigner le jour anniversaire de l’avènement de l’empereur.

Santon fabriqué à la main par les Bénédictines de l’abbaye Notre-Dame de Jouarre

Faire avancer son petit mouton vers la crèche

Au début de l’Avent, chaque foyer installe sa crèche. Chacun, petit ou grand, se voit attribuer un petit mouton, qu’il devra faire avancer chaque jour vers Jésus.
Mais il faut le mériter ! Un service rendu, vivre une démarche de pardon, visiter une personne seule, accorder du temps aux plus démunis, ou encore emmener un ami (croyant ou non) découvrir la crèche de son église… Tout est bon pour arriver prés de Jésus le soir de Noël !

Des idées concrètes pour vivre l’Avent

Installer une couronne de l’Avent

Jolie manière de faire entrer dans la maison ce temps d’attente, en illuminant chacune des 4 bougies au fil des 4 dimanches. C’est aussi une façon de faire régner la joie,dans la rue ou son palier, en accrochant une jolie couronne à sa porte d’entrée. 

Construire son calendrier de l’Avent

 

Plutôt que de choisir un calendrier de l’Avent déjà fait dans les magasins, très « commercial », pourquoi ne pas plutôt confectionner son propre calendrier de l’Avent ?
Des petites chaussettes numérotées suspendues avec une Parole de Dieu, des lumignons à allumer… Le calendrier de l’Avent peut se présenter sous des formes multiples ! Il réjouit petits et grands et aide à avancer vers Jésus, nouveau-né.

 

Vivre une retraite

Une retraite pendant l’Avent ?
Dans une communauté ou sur internet, les retraites permettent de se retrouver et de bien préparer son cœur à cette joie magnifique de Noël.

Chaque semaine, recevez toute l’actualité du diocèse
S'abonner à la web-lettre