La réconciliation

“Là où le péché s’est multiplié, la grâce a surabondé.” Ro 5,20 

 

“Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos” Mt 11,28

J’ai une question :

Qu’est ce que le sacrement de réconciliation ?

Appelé aussi “confession”, l’Eglise nous donne le sacrement de réconciliation comme signe de l’amour infini de Dieu qui nous pardonne inlassablement. En effet si le baptême est le premier acte par lequel nous sommes réconciliés avec Dieu, nous savons que la vie chrétienne est souvent un combat contre le Mal et que notre relation à Dieu peut se briser ou s’estomper. Par ce sacrement nous sommes réintégrés dans la communion avec Dieu et avec l’Eglise.

Comment se confesser ?

Il s’agit d’abord de se mettre en vérité face à Dieu et de lui demander de nous montrer ce qui fait obstacle à l’amour qu’il nous porte.  

Le sacrement est donné individuellement dans un dialogue de prière avec le prêtre, qui est tenu strictement au secret de l’aveu reçu. 

  • Temps d’accueil entre le prêtre et le pénitent et signe de croix. 
  • Temps de l’aveu des péchés reconnu à la lumière de l’amour infini de Dieu. Je reconnais avec simplicité mon péché, sans me justifier. On peut examiner les manquements…
    – envers Dieu
    – envers mon prochain
    – envers moi-même
  • Le prêtre, témoin de la miséricorde, relève, encourage, fortifie dans la foi celui qui reconnaît ses fautes avec contrition. Ensuite il peut proposer une pénitence, qui sera le plus souvent une prière ou une méditation d’un passage de l’Évangile ou un signe concret de conversion. 
  • Il prononce la formule d’absolution, à laquelle le pénitent répond “Amen”

Formule d’absolution : 

« Que Dieu notre Père vous montre sa miséricorde ! Par la mort et la Résurrection de son Fils, il a réconcilié le monde avec lui et il a envoyé l’Esprit Saint pour la rémission des péchés ; par le ministère de l’Église, qu’il vous donne le pardon et la paix ! Et moi, au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, je vous pardonne tous vos péchés. » 

  • Il invite à repartir dans la paix.

 

Acte de contrition : 

“Mon Dieu j’ai un très grand regret de vous avoir offensé parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable et que le péché vous déplait. Je prends la ferme résolution, avec le secours de votre sainte grâce de ne plus vous offenser et de faire pénitence.”

Où et quand se confesser ?

Pour rencontrer un prêtre, un espace dans l’église, un peu à l’écart, peut être aménagé. Le temps de carême, comme temps de conversion, est propice à cette démarche. Toutefois, Il est toujours possible de se confesser individuellement auprès du prêtre de son choix. 

Des célébrations de miséricorde sont aussi proposées dans le diocèse.

Qui peut recevoir la confession ?

Toute personne qui a déjà été baptisée peut le recevoir.

Une personne non baptisée peut toutefois rencontrer un prêtre, lui parler de sa vie et des fautes qu’elle regrette. Celui-ci peut ainsi lui apporter une lumière sur sa vie et l’aider à se rapprocher de Dieu. 

Pour en savoir plus :  Service National de Pastorale Liturgique et Sacramentelle 

Vivre la miséricorde de Dieu