Joyeux Noël !

Le message de Noël de Mgr Le Saux

Noël est une invitation à revenir à l’essentiel, à la vérité des relations, à la profondeur de notre cœur. Nous fêtons la naissance d’un enfant, la naissance de Jésus. Les chrétiens reconnaissent en lui, Dieu lui-même, Dieu fait homme. La naissance de cet enfant a modifié l’histoire de l’humanité.

Noël est fêté dans le monde entier par les chrétiens, les non chrétiens et les non croyants aussi. Bien sûr, beaucoup ne font pas un lien clair avec la naissance de Jésus. Il y a parfois une confusion entre Jésus et le Père Noël. La tentation médiatique de réduire Noël à un évènement purement commercial existe, d’exclure même toute référence à la tradition chrétienne et de remplacer Jésus par autre chose au nom de la laïcité mal comprise.

Cependant, nous savons tous que Noël, ce n’est pas seulement le sapin, le foi gras et les cadeaux. La fête de Noël, même de manière confuse, rejoint les aspirations les plus profondes du cœur de l’homme, l’aspiration à être aimé et à aimer de manière authentique et gratuite, l’aspiration à la bonté et à la paix, l’aspiration au bonheur qui est inscrit en chacun de nous. Cette aspiration au bonheur est la marque de Dieu en nous, car en tout homme, il y a une nostalgie de Dieu. « Mon cœur ne trouvera pas la paix tant qu’il ne reposera pas en toi », dit saint Augustin.

L’adoration des bergers de François Fleuriot, huile sur toile – 1620, chapelle de l’hôpital de Saint-Calais

Pour nous, alors que nous vivons dans l’Eglise des évènements douloureux, un temps de vérité et de purification, Noël doit nous conduire à l’exigence de l’Evangile, à l’humilité qui est le chemin que Dieu prend en venant dans le monde. En nous approchant de la crèche, laissons-nous convertir. N’ayons pas peur de la vérité. Accueillons la lumière qui brille dans la nuit.

La fête de Noël nous rappelle que la lumière a brillé dans les ténèbres. « La vie était la lumière des hommes ; la lumière brille dans les ténèbres et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée ». dit le prologue de saint Jean (Jn 1, 4-5). Notre monde, notre société semblent parfois remplis de ténèbres, ténèbres de la violence, de l’égoïsme, de la solitude, de l’orgueil. Mais Noël nous rappelle qu’au cœur de la nuit, la plus sombre lumière a brillé. L’amour est plus fort que la haine. La vérité est plus forte que le mensonge, l’humilité plus forte que l’orgueil, la vie plus forte que la mort. A Noël, l’espérance entre dans le monde.

Nous avons une tendance à ne voir que ce qui ne va pas, à voir le mal, ce qui est difficile. Je vous invite à identifier ce qui est bon et beau, à vous réjouir de ce qui est authentique et qui ouvre à l’espérance.

Joyeux Noël à tous !

+ Yves Le Saux, évêque du Mans

Chaque semaine, recevez toute l’actualité du diocèse
S'abonner à la web-lettre

Luttons contre les agressions sexuelles et la pédocriminalité

Victimes ou proches, l'Eglise vous écoute
Prendre contact