Journée des malades, dimanche de la santé

Les 11 et 13 février 2022

       Depuis 1992, l’Eglise Universelle célèbre tous les 11 février, la fête de Notre-Dame de Lourdes, la Journée Mondiale des Malades. Celle-ci se décline dans les diocèses français en un Dimanche de la Santé, occasion de rappeler que l’accompagnement des personnes souffrantes est une priorité évangélique, mais aussi de sensibiliser chacun pour préserver le don de la santé.
Instituée par Jean-Paul II en 1992, cette Journée Mondiale des Malades est célébrée le jour anniversaire des apparitions de Marie à Lourdes, lieu de guérison des corps et des cœurs.

« Sur le visage de chaque être humain, encore davantage s’il est éprouvé et défiguré par la maladie, brille le visage du Christ »

Le 11 février 2007, à l’issue de la messe célébrée à l’occasion de la quinzième Journée Mondiale des Malades, le pape Benoît XVI a décrit la nature de cette journée en ces termes : « Et c’est précisément à nos frères particulièrement éprouvés que la Journée mondiale des Malades d’aujourd’hui consacre son attention. C’est à eux que nous voudrions communiquer la proximité matérielle et spirituelle de la communauté chrétienne tout entière. Il est important de ne pas les laisser dans l’abandon et dans la solitude, alors qu’ils doivent affronter un moment aussi délicat de leur vie. »
Benoît XVI a souligné à cette occasion l’action des professionnels de la santé qui, avec patience et amour, mettent au service des malades leurs compétences professionnelles et leur chaleur humaine : « Je pense aux médecins, aux infirmiers, aux agents de la santé, aux volontaires, aux religieux et aux religieuses, aux prêtres qui se prodiguent pour eux sans s’épargner, comme le Bon Samaritain, sans prendre en considération leur condition sociale, la couleur de leur peau ou leur appartenance religieuse, mais seulement ce dont ils ont besoin. Sur le visage de chaque être humain, encore davantage s’il est éprouvé et défiguré par la maladie, brille le visage du Christ, qui a dit : « Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25, 40). »

 

Sylvie Flurin, Mgr Yves Le Saux, Camille Liget, père Philippe Chérel et Axelle de Feraudy
Cliquez sur l’image ci-dessus pour voir l’émission
« Zoomons sur l’actu avec Mgr Le Saux et ses invités »
sur le pèlerinage diocésain à Lourdes

« Apprends-nous, Seigneur,
à vivre selon les Béatitudes »

« Apprends-nous, Seigneur, à vivre selon
les Béatitudes, clés d’or, clés de vérité.
Apprends-nous à distinguer, grâce à Elles : l’essentiel de l’accessoire, l’important du dérisoire, l’éternel de l’éphémère
et le primordial du secondaire.
Délivre-nous de toutes les peurs :
la peur d’être dupe, la peur de perdre un privilège, la peur de manquer, la peur de souffrir.
Alors nous pourrons nous livrer entièrement
aux Béatitudes et entrer ainsi dans ton Royaume,
le Royaume de l’Amour ».
Ainsi soit-il.

Gilbert Cesbron

Qu’est-ce que le « Dimanche de la santé » ?

     En France, cet événement se vit en paroisse généralement le dimanche le plus proche du 11 février. Mgr Michel Guyard + (évêque émérite du Havre) le définit ainsi : « Le dimanche de la santé s’adresse aux malades, aux soignants et à tous ceux qui participent à restaurer la santé des malades. C’est une occasion d’inviter tous les chrétiens à réfléchir sur leur santé, ce bien qui nous est donné et que nous devons sauvegarder pour être utiles à nos frères. C’est aussi l’occasion de les sensibiliser à la place de nos frères souffrants et à leur dignité ».

Quel est le thème de la journée ?

[…] Le mot « heureux » résonne tout au long de l’Écriture, non pas comme un rêve perdu, mais comme un possible. Le bonheur est le chemin de la vie d’un croyant. Il est possible d’être heureux, nous dit l’Évangile. Il est possible d’être heureux à l’image de Marie, celle qui a cru. Son oui a tout changé : Marie n’a pas été épargnée par les épreuves, au point d’avoir à recueillir son Fils Jésus en ses bras au pied de la croix.

Elle est devant nous sur le chemin de la foi, et nous appelle à mettre nos pas dans ceux du Christ : « Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent ! » (Lc 11, 28). À la suite de Marie, celui qui a mis le Christ au cœur de sa foi peut vivre les Béatitudes comme un appel à ne jamais désespérer de Dieu. C’est dans cette espérance et cette confiance que nous pouvons accueillir la béatitude que Jésus proclame aux foules sur la montage, même si elle peut paraître bien choquante : « Heureux ceux qui pleurent, ils seront consolés » (Mt 5,4). Même au cœur des épreuves, le Seigneur est présent et plus proche que jamais. […]
Le bonheur véritable est possible : ils se trouve dans la proximité avec le Seigneur, dans l’intimité avec le Père. Par Jésus, et dans l’Esprit, notre vie s’unit à celle de Dieu… Tel est le trésor que le Christ a apporté au monde et qui peut changer notre existence. Heureux sommes-nous de pouvoir l’accueillir et le reconnaître !

P. Jean-Christophe Meyer, secrétaire général adjoint de la CEF
Extrait de l’éditorial – « Dimanche de la santé » 13 février 2022

Prière universelle

Seigneur, en ce dimanche de la santé, nous Te prions pour les personnes souffrantes qui ont besoin d’amour en actes et en vérité. Que l’annonce des Béatitudes les soutienne lorsque leurs forces faiblissent.
Seigneur, nous Te prions.

Seigneur, nous Te prions pour toutes les personnes qui soignent, visitent et soutiennent les malades. Que l’humilité, la joie et le bonheur de leur vocation soient le cœur de leur service auprès de leurs frères en souffrance.
Seigneur, nous Te prions.

« Heureux, vous qui pleurez maintenant ». Seigneur, nous Te prions pour tous les membres de notre communauté qui souffrent de la mort d’un proche. Soutiens les dans l’épreuve, qu’ils trouvent auprès d’eux réconfort et sympathie.
Seigneur, nous Te prions.

Seigneur, nous Te prions pour nos responsables politiques. Afin qu’ils reconnaissent en chaque homme l’image du Christ et qu’ils respectent son droit à la vie de la conception à la mort naturelle.
Seigneur, nous Te prions

Seigneur, nous Te prions pour toutes les paroisses de notre diocèse. Qu’à la suite du Christ, elles se montrent attentives aux personnes et qu’elles portent le souci de leurs frères et sœurs qui traversent l’épreuve de la maladie ou de la vieillesse et qui ne peuvent plus rejoindre nos assemblées dominicales.
Seigneur, nous Te prions.

Chaque semaine, recevez toute l’actualité du diocèse
S'abonner à la web-lettre

Luttons contre les agressions sexuelles et la pédocriminalité

Victimes ou proches, l'Eglise vous écoute
Prendre contact