Des nouvelles de l’Arche de la Ruisselée et du Grain de blé !

La joie de vivre de nos amis ne les a pas quittés.

 

Nous pensons bien à eux qui auraient dû se rencontrer vendredi 8 mai à la maison Saint-Julien pour leur fête annuelle !

L’Arche de la Ruisselée

La communauté de l’Arche de La Ruisselée est implantée dans le village de St Mars d’Outillé à 20 kilomètres au sud du Mans depuis 1985.

L’association l’Arche La Ruisselée est rattachée à la Fédération de l’Arche en France qui regroupe 36 communautés ainsi qu’à la Fédération de l’Arche International qui rassemble 153 communautés dans le monde. 

La Ruisselée est un établissement médico-social qui accueille 18 adultes en situation de handicap mental, dans 3 foyers, petites maisons à taille humaine (chacune de 6 personnes avec un handicap et d’assistants – volontaires et salariés – qui partagent leur vie) ainsi qu’un atelier de jour (où diverses activités sont proposées : poterie, couture, cuisine…) accueillants 11 externes la journée.

Pour plus d’informations :

La vie partagée à L’Arche en période de confinement

Depuis le début du confinement, l’atelier de jour La Roseraie a été fermé à la demande de l’ARS. Les 11 externes sont restés dans leur famille et nous avons entretenu des liens réguliers avec chacun par téléphone ou par visioconférence. Ces rendez-vous virtuels sont très appréciés aussi bien par les personnes accueillies que leurs parents. Ils nous permettent d’entretenir nos liens d’amitié et de tenir dans la durée. La Roseraie va ouvrir progressivement après le 11 mai. 

Concernant les 18 personnes accueillies en foyer, 4 d’entre elles ont préféré vivre cette période de confinement en famille. Les 14 autres sont restés confinés dans leur foyer respectif : le Figuier, l’Étincelle ou la Prairie. 

Dès le début, nous nous sommes entraînés à bien respecter les mesures barrières de distanciation et de nettoyage des mains. Un ménage plus approfondi est réalisé quotidiennement. Grâce au respect de ces consignes sanitaires, tout le monde est resté en bonne santé et nous n’avons pas de malade !

Durant ce temps de confinement, les uns et les autres ont fait preuve de créativité pour développer des activités : cuisiner, jardiner, tailler, tondre la pelouse, créer un jardin potager, ranger, nettoyer et décorer le foyer, faire des jeux de société, se couper les cheveux, chanter, faire quelques balades dans le village, contacter les amis et la famille par téléphone ou par visioconférence… bref les idées ne manquent pas !

Nous avons aussi pris le temps de bien vivre la semaine sainte dans chacun des foyers en vivant le chemin de croix et en suivant la messe de Pâques à la télévision. Nous avons pu aussi avoir des temps de prière en foyer et parfois dans notre oratoire. Ces temps spirituels sont des temps importants de ressourcement qui donnent sens à notre vie partagée à travers laquelle nous expérimentons la parole de St Paul : « ce qu’il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi, pour couvrir de confusion les sages ; ce qu’il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi, pour couvrir de confusion ce qui est fort » 1Cor1,27

Le Grain de Blé et la Maison Saint-Damien

Pour l’association Le Grain de Blé et la Maison Saint Damien, la vie a été bien bouleversée par la crise sanitaire, comme pour tout le monde…

Trois résidents sont partis pour vivre cette période de confinement dans leur famille. D’autres, qui d’habitude travaillent en Établissement et Service d’Aide par le Travail, se sont retrouvés présents dans la maison en continu.

Notre quotidien a pris une nouvelle forme avec le renforcement des mesures de prévention, sans pour autant perdre la convivialité que nous aimons tant.

Les professionnels ont adapté leurs horaires, assuré des toilettes pour remplacer quelques temps le service de soins infirmiers, imaginé de nouvelles activités dans la maison pour compenser la suspension totale des sorties.

Les visites des proches, elles aussi suspendues, ont été remplacées par de nombreux échanges par internet.

Chacun a fait preuve de responsabilité et de patience, malgré les inquiétudes légitimes et malgré le handicap qui pour certains est déjà parfois une forme de « confinement » avec ce qu’il empêche de vivre de manière ordinaire.

Et à ce jour, personne n’est tombé malade, ce qui est le plus important !

Alors après plusieurs semaines, nous avons surtout envie de dire MERCI. 

Non pas à ce virus qui provoque tant de choses tristes… mais à tout ce qui nous permet de surmonter ensemble cette situation pénible :

  • MERCI pour la joie de vivre entretenue au fil des jours, par tous, au sein de notre maison.
  • MERCI pour la patience des résidents confinés et pour le dévouement des professionnels à leurs côtés.
  • MERCI aux bénévoles, familles, amis et voisins, qui nous soutiennent de mille manières : un courrier, un appel téléphonique, un dessin, un bouquet de fleurs…
  • MERCI aux paroissiens et membres de l’association avec lesquels nous avons vécu Pâques « à distance » et que nous retrouvons chaque jeudi soir pour un temps de prière « en ligne » avec le Père Hervé-Marie Cotten.
  • MERCI pour la fraternité que le virus n’atteint pas et qui nous porte pour les semaines et mois à venir…

Hauts les cœurs !

La Ruisselée en images !

La Maison Saint-Damien en images !

Chaque semaine, recevez toute l’actualité du diocèse
S'abonner à la web-lettre

Luttons contre les agressions sexuelles et la pédocriminalité

Victimes ou proches, l'Eglise vous écoute
Prendre contact