De séminaristes à diacres !

Le 4 octobre 2020, jour de la Saint François d’Assise, Gaël Catalano et Antoine Clément, séminaristes du diocèse seront ordonnés diacres en vue du sacerdoce par Mgr Le Saux.

A 15 h 30 à la cathédrale Saint-Julien.

Ils vous invitent en vidéo, venez les accompagner dans cette étape vers la prêtrise !

Quelques mots pour en apprendre plus sur eux !

Gaël Catalano

Gaël arrive il y a 14 ans dans la Sarthe pour passer son bac. Il enchaîne avec une licence d’histoire à l’université du Mans.

C’est à l’école d’évangélisation de Coutances, qui formait les pèlerins diocésains à l’évangélisation, qu’il commence à discerner sa vocation.
Il reprend des études pour devenir instituteur, et fait un stage à l’école Sainte – Adélaïde  de Montfort le Gesnois.
Alors qu’il prépare le concours du Capes, l’appel du Seigneur devient plus fort et en accord avec Mgr Le Saux, il entre au séminaire Saint- Jean en 2014.

Pendant le 1er cycle, Gaël passe un an de stage à l’Arche de la Ruisselée.
Ensuite pendant les 3 dernières années de formation à Nantes,  il effectue des insertions paroissiales (stages) , à la paroisse de Sablé sur Sarthe, Allonnes-Arnage et à Mamers cette année.

Antoine Clément

Né il y a 30 ans à Paris, il est le 3ème d’une famille de 5 enfants. La famille est pour lui très importante et malgré les bons et les mauvais moments, elle a toujours gardé son unité. Ses parents lui ont donné le sens du service, spécialement envers les personnes fragiles.
Après des études scientifiques de mathématiques et de physique, il entame un parcours de propédeutique à la maison Saint-Augustin à Paris.
Antoine est très attaché aux activités avec les jeunes et à l’éducation, notamment le scoutisme pour grandir et pour faire grandir.

Il entre ensuite en tant que novice à l’abbaye cistercienne Notre-Dame des Neiges en Ardèche , où il entend l’appel à être prêtre diocésain .
Sa réflexion le pousse dans la Sarthe prés de Perseigne , où sa famille a des racines. Enfant, il allait prier à la communauté des sœurs de l’Enfant Jésus de Neufchâtel en Saosnois.

Son chemin vers le sacerdoce n’est pas un long fleuve tranquille. Il est passé par différentes routes, comme des études de philosophie, et une formation de charpentier. En effet il aime beaucoup travailler dehors.
Tout au long de son parcours de discernement, Antoine a toujours été soutenu par ses amis.

Il entre en 2015 au séminaire Saint-Jean de Nantes, et effectue plusieurs insertions paroissiales (stages) à Loué, à Ecommoy et à Allonnes  où il est depuis septembre 2019.

Antoine confie vivre cette période troublée par l’épidémie de covid-19 avec beaucoup de sérénité, dans une grande confiance en Dieu et dans l’Eglise.

Antoine est heureux de la confiance que lui fait Eglise en l’appelant au diaconat. Elle confirme son appel à servir.

Repousser l’ordination diaconale au 4 octobre, pour des raisons sanitaires, est un joli clin d’œil pour Antoine qui affectionne particulièrement Saint François d’Assise pour sa simplicité, et dont c’est la fête ce jour là.

Qu’est ce que l’ordination diaconale en vue du sacerdoce ? 

Le diacre (du grec diakonos, serviteur) est un homme qui répond à l’appel reçu de Dieu à se consacrer de manière particulière au service, dans l’imitation de Jésus Christ qui est venu «  non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie  » (Mt 20, 28).

Par l’ordination diaconale, Dieu lui confère la grâce surnaturelle qui lui permet de vivre pleinement son ministère malgré sa faiblesse. Il reçoit alors la mission de proclamer l’Évangile, prêcher, porter l’Eucharistie, baptiser, bénir les mariages, présider les funérailles, et de se mettre tout entier au service de tous, particulièrement des plus pauvres.

Pour celui qui est appelé à devenir prêtre, c’est lors de son ordination diaconale qu’il s’engage à vivre le célibat pour le Royaume de Dieu, à prier quotidiennement la Liturgie des Heures en intercédant pour l’Église et pour le monde, à vivre en communion avec l’évêque dans le respect et l’obéissance. Cet étape est la première qui soit définitive, pour la vie  !

Avant cette ordination , les séminaristes passent par différentes étapes : l’admission comme candidat au sacerdoce, le lectorat, c’est à dire le service de la Parole de Dieu et l’acolytat, c’est à dire le service de l’eucharistie et des prières personnelles et communautaires.

Chaque semaine, recevez toute l’actualité du diocèse
S'abonner à la web-lettre