Coups de cœur d’octobre

La saveur du partage, Enzo BIANCHI, Bayard, 2020

Le temps passé à table, pour les repas, occupe une grande importance dans nos vies. Plus encore s’y on y adjoint le temps de préparation. C’est pourtant à ce qui se joue en creux dans ces activités quotidiennes que nous invite à réfléchir cet ouvrage : le partage, la communion, la reconnaissance des biens qui nous sont accordés par Dieu et qui sont transformés par le travail de l’homme… Les évangiles nous présentent ainsi une quinzaine de repas dont les enjeux et la signification sont multiples. Ils sont parfois de simples rituels sociaux, ou au contraire d’authentiques moments de partage et d’écoute, en fonction des interlocuteurs de Jésus. Approfondissant les perspectives, l’auteur montre qu’en d’autres occasions c’est le Christ lui-même qui invite, et au don matériel qu’il fait alors s’adjoint le don total de sa personne, dans la perspective du Royaume.

Antoine

 

Ainsi parlait ma mère, Rachid BENZINE, Seuil, 2020

Professeur de lettres à l’université, un homme se tient au chevet de sa mère mourante. Là, il se remémore la vie de celle qu’il accompagne et plus largement celle de la famille à laquelle il appartient. Cette mère, issue de l’immigration, entièrement dévouée aux siens n’aura jamais pu prendre le temps d’apprendre réellement le français et encore moins de le lire. Par la lecture qu’il lui fait, son fils la rattache encore à la vie et aux siens. Dans cette relation, se lisent le dévouement filial avec ses joies et ses pesanteurs et la difficulté de la mission d’aidant auprès d’un proche âgé. Avec une économie de mots et une grande délicatesse, ce roman tendre et pudique évoque avec justesse la fin de vie, l’accompagnement et la complexité des liens familiaux. Une très belle réussite !

Antoine

Interview avec Dieu, Perry LANG , 2019 – DVD

Rentré d’un reportage en Afghanistan le jeune journaliste Paul Asher a du mal à surmonter les séquelles de cette expérience, marqué qu’il est par la guerre et les morts. Son mariage est en perdition et sa foi est mise à l’épreuve, lorsqu’il se voit proposer une interview avec un homme qui prétend être Dieu. Qui n’a pas rêvé d’une tête à tête, d’un cœur à cœur avec Dieu. Mais quelles questions lui poser : qui a créé le monde, que dire à ceux qui ne croient pas, est-ce que Dieu peut nous sauver ? Autant d’interrogations existentielles abordées avec professionnalisme, finesse et prudence par le reporter. C’est avec plaisir que l’on voit évoluer Paul, qui a le désir d’aider son ami et de donner une nouvelle chance à son couple. On perçoit sa frustration face aux réponses divines, ses incompréhensions et sa colère face aux événements du quotidien. Le personnage de Dieu se montre quant à lui serein, bienveillant, attentif et apaisant. C’est probablement la plus grande réussite du film, qui a le mérite d’ouvrir les débats sur la foi chrétienne et de présenter un Dieu accessible, aimant et patient.

Solange

Chaque semaine, recevez toute l’actualité du diocèse
S'abonner à la web-lettre