Campagne de don pour les séminaristes

« Bâtir sur le roc »

La vie au séminaire Saint-Jean de Nantes

Madame, Monsieur, chers amis,

      Vous faites partie de nos fidèles soutiens. Vous répondez, en effet, présents à nos appels pour prendre en charge le financement des traitements de nos prêtres, les chantiers de nos locaux paroissiaux, la vie matérielle de nos communautés… Une nouvelle fois, je veux vous en remercier.
Vous savez certainement que, dans notre diocèse, nous avons à cœur de soutenir et d’accompagner toutes les formes de vocations, afin que chacun et chacune la vive pleinement.
Ce soutien se manifeste, par exemple, par la vie du Pôle jeune et vocations et par la formation des futurs
prêtres…
Parmi ces vocations, je me permets de vous solliciter particulièrement pour le financement de la formation des séminaristes et des travaux du séminaire Saint-Jean à Nantes.
Les séminaristes sont accompagnés par des prêtres et des laïcs, hommes et femmes. Leurs journées
sont rythmées par la prière, l’étude de Parole de Dieu, les cours et les missions pastorales. Cette formation intégrale vise au développement complet de leur personne.
C’est notre responsabilité de contribuer à la longue formation de ces jeunes qui souhaitent se
donner entièrement au service de la mission de l’Église.
Pour cela, le diocèse a besoin de vous : nous avons besoin de vos prières pour eux, mais aussi d’une aide matérielle car cette formation a un coût. D’avance, soyez remerciés pour le soutien spirituel et financier que vous leur apporterez.
Grâce à votre don, nous formerons des prêtres.

+ Yves Le Saux,
Evêque du Mans

 

Pèlerinage pour les vocations du 1er mai 2022

Nous étions 1700, le 1er mai dernier à Saint-Laurent-sur-Sèvre, pour le pèlerinage interdiocésain pour les vocations. Venus des cinq diocèses des Pays de la Loire, nous avons pris conscience de l’importance de prier pour les vocations, d’en parler autour de nous et de promouvoir une culture vocationnelle dans l’Église.
Les séminaristes du séminaire de Nantes étaient présents et ce fut, pour eux, l’occasion de se sentir soutenus et portés par leurs frères et sœurs en Christ.
Nous pouvons contribuer par bien des manières à susciter des réponses aux appels que Dieu continue de lancer au milieu de son peuple. Dans les paroisses du diocèse, une « Vocabox » est mise à disposition des familles pour consacrer un peu de temps à échanger sur ce thème.
Tous ensemble, nous devons créer un climat propice pour que des chrétiens se lèvent et répondent à l’appel que Dieu leur fait. »
Emmanuel et Laure Bozo

Bâtir sur le Roc

Ma première année dans le ministère de prêtre me permet de rendre de nouveau grâce pour les fondations posées les années précédentes notamment au séminaire. Ces années loin du diocèse, d’une certaine manière un peu cachées ont permis d’enraciner pleinement le chrétien que je suis dans la prière, dans l’intimité avec la Parole.

Bâtir sur le Roc, ça veut dire aussi accepter que le ministère demande du temps. On ne construit pas en cinq minutes. J’accepte avec humilité de ne pas chercher la culture du résultat, de l’efficacité immédiate.

Enfin, bâtir sur le Roc, ça veut dire aussi accepter de dépendre d’un autre. Prêtre, j’accepte avec joie de dépendre d’un Autre, le Seigneur lui mon Rocher, j’accepte les personnes qu’il met sur mon chemin, celles que j’accompagne, et celles avec qui je collabore.

Merci Seigneur pour cette première année. Alleluia !

Père Gaël Catalano

Chaque semaine, recevez toute l’actualité du diocèse
S'abonner à la web-lettre

Luttons contre les agressions sexuelles et la pédocriminalité

Victimes ou proches, l'Eglise vous écoute
Prendre contact