Voeux de Mgr Le Saux aux musulmans

Chers amis,

Cette année encore je viens vers vous pour vous adresser tous mes bons vœux pour le mois de ramadan qui s’ouvre. Vous avez coutume de faire mémoire de la descente du Coran et d’en réciter les versets durant tout ce mois.  Votre jeûne durant la journée prépare vos cœurs et vos esprits à vivre de façon festive chaque soirée et de renouveler, de façon plus intérieure votre adoration de Dieu. Aussi, nous voulons vous dire notre soutien spirituel.

Vous savez que nos frères et sœurs juifs viennent de célébrer Pessah faisant mémoire de la Libération du peuple choisi ; et nous-mêmes, chrétiens, nous vivons ce temps de Pâques manifestant la victoire du Christ sur la mort comme libération véritable, définitivement acquise pour l’humanité toute entière par la Passion du Seigneur.

Si nos trois monothéismes vivent cette année une grande proximité de calendrier dans leurs célébrations, ça n’est pas le seul point que nous ayons actuellement en commun.

La pandémie qui paralyse actuellement l’économie planétaire oblige au confinement plus de la moitié de l’humanité pour des raisons sanitaires. Cette situation est inédite, elle est historique et doit nous interroger.

Cette année, pas de pèlerinage ni à Jérusalem, ni à Saint Jacques de Compostelle, ni à Rome, ni à Lourdes, ni à la Mecque.  Mais un autre pèlerinage, commun à tous est envisageable : il est spirituel et intérieur. Il s’agit du pèlerinage du cœur qui nous permet de descendre au plus profond de notre cœur pour nous demander de quelle façon nous pouvons progresser dans notre adoration de Dieu. De quelle façon nous pouvons donner à Dieu la première place dans notre vie. Ce pèlerinage n’est pas démonstratif, il est intime, secret même. Et tous, quel que soit nos conditions de confinement, nous avons la liberté de pouvoir l’accomplir. Ce faisant, nous retrouverons l’attitude profonde qui animait nos pères dans la foi Abraham, Moïse, David, Jacob, Elie.

Durant ces temps d’intériorité et de prière en profondeur nous pouvons nous interroger sur la crise que traverse notre monde. Le pape François, lors de sa prière pour le monde entier vendredi 27 mars dernier depuis la Place Saint Pierre, disait ceci : « La tempête démasque notre vulnérabilité et révèle ces sécurités fausses et superflues avec lesquelles nous avons construit nos agendas, nos projets, nos habitudes et priorités. » Aussi notre conviction est que le temps est venu pour  nous laisser guider par le Seigneur et retrouver le chemin du service de la dignité humaine partout où elle est mise au second plan par rapport à la logique économique et marchande des systèmes financiers.

Nous formons le vœu que notre foi commune en Dieu tout puissant nous permette de servir les sociétés du monde dans une prise de conscience du respect de l’homme ainsi que de l’ensemble de la création, parce que tout est lié : le monde visible et le monde invisible, l’humanité et le cosmos, l’homme et Dieu. Que tous nous prenions soin les uns des autres et de l’ensemble de la création.

Soyez assurés, chers amis, de notre prière pour vous et vos familles durant ce mois de ramadan qui commence afin qu’il soit fructueux au service d’un approfondissement de la foi personnelle et du service de notre monde blessé.

+ Yves LE SAUX
Evêque du Mans

 

Chaque semaine, recevez toute l’actualité du diocèse
S'abonner à la web-lettre