Novembre 2019 – Édito de Mgr Yves Le Saux

 

Nous venons de célébrer la fête de la Toussaint.
Dans une même fête, nous fêtons tous les saints du ciel, tous ceux de nos frères et sœurs qui, ayant achevé leur parcours terrestre, partagent désormais la vie, le bonheur, la sainteté de Dieu.
Une multitude d’hommes et de femmes de toutes les époques, de toutes les nations. Tous ceux, qui malgré leur faiblesse, ont voulu vivre la charité jusqu’au bout à cause du Christ : des mères, des pères de famille qui ont témoigné de l’amour de Dieu auprès de leurs conjoints et de leurs enfants, des prêtres, des religieux, des fidèles laïcs qui se sont mis au service de leurs frères et sœurs. Les innombrables martyres qui ont préféré mourir plutôt que renier leur foi, les innocents massacrés à cause de l’orgueil humain, tous ceux qui ont préféré la justice à l’injustice, la miséricorde à la haine, la vérité au mensonge, l’humilité à l’orgueil.
Nous avons connu certains d’entre eux. Nous sommes invités à nous réjouir avec eux, à les suivre.

Dans une célèbre homélie, Saint Bernard nous rappelle que les saints n’ont pas besoin de nos louanges et de nos honneurs. Mais, la vénération de leur mémoire est importante pour nous, pour raviver notre désir de les rejoindre et de partager leur vie, de nous rappeler ce à quoi nous sommes appelés et quel chemin nous devons prendre. Je vous propose que tout le mois de novembre soit traversé par la lumière de la fête de la Toussaint.

Nous sommes invités à mieux saisir le mystère de l’Eglise. L’Eglise ne se réduit pas à ce que nous en voyons. Elle n’est pas un club de personnes qui pensent la même chose.
Elle n’est pas seulement le groupe de ceux qui se rassemblent dans l’Eglise le dimanche.
Elle est bien davantage que le Pape, les évêques, les prêtres, les diacres, les religieux et les religieuses, les laïcs dits engagés. Elle s’étend plus loin et franchit le seuil de la mort.
En font partie, tous ceux depuis Abel et Abraham, en passant par les Apôtres, tous ceux dont Dieu seul connaît la foi, hommes et femmes de tous les temps, tous les lieux, dont le cœur se tourne vers le Christ.
Nous sommes donc invités à raviver la charité entre nous, à grandir dans la communion. Une invitation à mettre en œuvre ce que le livre des Actes des Apôtres dit de la première communauté chrétienne : « Ils étaient assidus à l’enseignement des Apôtres et à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières. » (Ac 2, 42)
« La multitude de ceux qui étaient devenus croyants avaient un seul cœur et une seule âme ; et personne ne disait que ses biens lui appartenaient en propre, mais ils avaient tout en commun. » (Ac 4, 32). Nous devons raviver notre conscience que nous sommes frères et sœurs.

Nous sommes invités aussi à raviver notre désir de sainteté.
Nous sommes tous appelés à la sainteté.
Un saint n’est jamais qu’un chrétien normal, quelqu’un qui en marchant à la suite du Christ, tend à la perfection de la charité.
Je vous invite à entendre l’invitation du Pape François dans sa lettre La joie et l’allégresse au numéro 34 : « N’ai pas peur de viser plus haut, de te laisser aimer, libérer par Dieu. N’aie pas peur de te laisser guider par l’Esprit Saint. La sainteté ne te rend pas moins humain, car c’est la rencontre de ta faiblesse avec la force de la grâce.
Au fond, comme disait Léon Bloy, dans la vie « il n’y a qu’une tristesse, c’est de n’être pas des saints. »

C’est l’enjeu véritable de la mise en œuvre des orientations synodales, c’est l’enjeu de notre fécondité missionnaire. Il ne suffit pas de renouveler les méthodes pastorales, ni de mieux organiser et coordonner les forces de l’Eglise. Il faut susciter un « nouvel élan de sainteté. »

En ce mois de novembre, je vous confie deux intentions particulières : l’Assemblée plénière des évêques de France qui se déroulera à Lourdes du 5 au 10 novembre, que le Seigneur nous accorde de chercher et faire sa volonté, et le temps fraternel avec tous les prêtres du diocèse que nous allons vivre à Dinard du 26 au 29 novembre.

Merci à tous.

✠ Yves Le Saux
Evêque du Mans

Chaque semaine, recevez toute l’actualité du diocèse
S'abonner à la web-lettre