Il est venu le temps des Vacances après cette période très particulière que nous avons vécue : le confinement.
Ce Dimanche est le 1er Dimanche des Vacances pour les enfants et les jeunes. Certains doivent vivre le temps des épreuves : les examens. Le temps des camps.
L’Evangile de Matthieu (11/25-30) : nous rapporte une prière de Jésus : Père Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon Esprit en Dieu mon sauveur.

Cette prière de Jésus nous dit la joie d’un Dieu qui prend le parti des petits, des faibles : Ce que tu as caché aux savants, aux sages tu l’as révélé aux tout-petits. Personne n’est rejeté de la prière de Jésus : « La bonté du Seigneur est pour tous ».
Jésus prie, il nous dira : «Je vous ai donné un exemple, faites de même : PRIEZ, LOUEZ DIEU, CHANTEZ LA GLOIRE DE DIEU ».
Puis Jésus  en disant : VENEZ A MOI, nous lance un appel, VENEZ ME REJOINDRE .
Mais pourquoi ?
Parce que chacun d’entre nous « est précieux à ses yeux, compte beaucoup pour lui car il nous aime » , il veut remplir notre vie de lumière.

Venez à moi car je vous appelle mes amis. Les disciples qui ont entendu l’appel de Jésus, il ne les a pas forcés. Ils le suivent et ils virent où il demeurait et ils demeurèrent avec lui (Jean 1/39).
Venez à Moi sans copier les autres. Suivre Jésus c’est arriver à être pleinement nous-mêmes, à être ce que Dieu a voulu rêver, pas une photocopie. Notre vie doit être un aiguillon qui stimule les autres.
Mon Joug est facile à porter : quel est ce joug à porter ? et si c’était tout simplement suivre Jésus , être disciple?
Être disciple : ce n’est pas porter un insigne, une croix, ce n’est pas parler de la vérité du service, c’est le vivre.
Être disciple : ce n’est pas porter une torche à la main, mais c’est être la Lumière.
Être disciple : ce n’est pas fonder sa vie sur l’apparence : L’homme regarde le visage, Dieu regarde le Cœur. Il y a de la beauté dans la Fidélité, dans le Service, Il y a de la beauté en chacun de nous qui vit avec amour sa vocation personnelle, le service désintéressé. Cette beauté ressemble à celle de Jésus sur la Croix.
Jésus désire notre amitié : nous nous souvenons du dialogue de Jésus ressuscité avec Simon-Pierre la grande question : « M’AIMES-TU ? »
C’est dans le silence que nous pouvons et pourrons répondre à la question de Jésus : M’AIMES-TU ?
N’oublions pas que nous sommes soutenus par un grand amour : Dieu ne cesse de nous aimer quoiqu’il arrive.

                                      P. Benoît AUGU (Curé)

(Contact pour l’instant :
02 43 81 12 12 ou 📧 paroisse.coulaines@sarthecatholique.fr )

Cliquez sur l’image afin de télécharger le fichier *
* Selon les termes de l’Article L122-4 du Code de la Propriété Intellectuelle : « Toute reproduction ou représentation d’une œuvre faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit est illicite »
Chaque semaine, recevez toute l’actualité du diocèse
S'abonner à la web-lettre