Retrouvez la bénédiction Urbi et Orbi de François

En ce temps de pandémie du coronavirus, le pape François a prononcé une bénédiction urbi et orbi

exceptionnelle en direct du Vatican

ce vendredi 27 mars 2020.

 

Player de KTO TV

Une bénédiction Urbi et Orbi, c’est quoi ?

C’est une bénédiction solennelle prononcée par le pape, de la loggia ou du balcon de la basilique Saint Pierre, à Pâques, Noël ou à d’autres rares occasions.

Elle comporte une indulgence plénière.

Urbi et Orbi est une expression qui signifie « pour la ville et pour le monde ». Cela symbolise le fait que le pape s’exprime à la fois en tant qu’évêque de Rome et pasteur universel s’adressant aux catholiques du monde.

Qu’est-ce qu’une indulgence pleinière ?

« Dieu est amour » (1 Jn 4, 8). Bénéficier d’une indulgence, c’est d’abord reconnaître notre petitesse face à la grandeur de l’amour de Dieu qui veut nous guérir du péché. Dans le sacrement du pardon, nous recevons le pardon de nos péchés mais il reste souvent dans notre vie des conséquences de ce que furent nos péchés (dans nos comportements, nos pensées).
L’indulgence de Dieu est si grande qu’elle nous libère de toutes ces traces qui restent dans notre existence.
Dans un moment de souffrance, le Seigneur se penche donc vers nous pour nous donner sa grâce et nous aider à grandir dans l’amour en vivant davantage la charité.

A tous ceux qui souffrent d’une manière ou d’une autre, aux personnes en quarantaine, aux soignants, aux familles, à tous ceux qui prient pour ceux qui souffrent, l’indulgence plénière est donnée.
Pour en bénéficier, toutes ces personnes peuvent offrir leur prière et leur souffrance en communion avec le Seigneur Jésus qui lui-même a souffert sur la Croix.
Cela peut se réaliser de multiples manières, par exemple en disant le Credo, le « Notre Père », le « Je vous salue Marie » ou tout autre prière…
Quand l’épreuve que nous vivons actuellement sera passée, chacun s’engage personnellement à se confesser, à communier et à prier aux intentions du pape.

L’indulgence est aussi donnée aux mourants. A la fin de la prière du « Je vous salue Marie », nous disons : « priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort ». C’est le sens de l’indulgence plénière donnée dans le cas du danger de mort.
En raison des conditions sanitaires strictes, des personnes atteintes par le Covid-19 ne pourront pas recevoir l’onction des malades, le sacrement du pardon ou le viatique. L’Eglise intercède pour elles.
Elle croit aussi qu’en vertu de la communion des saints, les fidèles qui ont prié durant leur vie et qui sont disposés à recevoir l’indulgence plénière, seront pardonnés de tous leurs péchés. Dans ce cas, les trois engagements personnels énoncées plus haut n’ont plus lieu d’être.

Le pape François le réaffirme : « Nous voulons répondre à la pandémie du virus par l’universalité de la prière, de la compassion, de la tendresse. Restons unis. Faisons sentir notre proximité aux personnes les plus seules et les plus éprouvées. »

Chaque semaine, recevez toute l’actualité du diocèse
S'abonner à la web-lettre